Qu'est ce que la motricité libre ?

Écrit par : Alexis Parietti

|

|

Temps de lecture 9 min

La motricité libre est une approche du développement de l'enfant qui met l'accent sur la liberté de mouvement et l'autonomie dès le plus jeune âge. Dévelopée par la pédiatre et psychomotricienne Emmi Pikler, elle encourage les enfants et les tout-petits à explorer leur environnement à leur propre rythme, sans contrainte ni intervention excessive des adultes.


Contrairement à certaines méthodes traditionnelles qui impliquent l'utilisation précoce d'équipements comme les trotteurs ou les chaises hautes, la motricité libre favorise un apprentissage naturel en permettant à l'enfant de se déplacer, d'expérimenter et de découvrir son corps et son environnement de manière autonome.


Sur le dos, à plat ventre, à quatre pattes ou en position assise, bébé est libre de bouger comme il le souhaite, tant qu'il ne met pas sa sécurité en danger.


Finalement, c’est comme si on leur disait : "Allez, mon petit, fonce ! Le monde est ton terrain de jeu ! »


Cette approche pédagogique est également considérée comme une approche respectueuse du rythme et des besoins individuels de chaque enfant. Il est important de ne pas imposer nos propres attentes ou de comparer notre enfant à d'autres. Par exemple, certains enfants commencent à se mettre debout à l'âge de 7 mois, tandis que d'autres peuvent le faire après 12 mois, mais cela ne doit pas être considéré comme un critère important.

"Le monde est comme une toile blanche, et tes petits orteils sont les pinceaux. Alors vas-y, peins ta propre aventure."

Quels sont les biens fait de la motricité libre pour l’enfant ? 

Favorise l’autonomie

 

La motricité libre offre de nombreux bienfaits pour le développement des enfants. Tout d'abord, elle développe l'autonomie du bébé en leur permettant d'explorer leur environnement à leur rythme, sans être constamment soulevés ou déplacés par des adultes. Cela leur donne un sentiment de contrôle sur leurs mouvements et renforce leur confiance en eux.


Favorise la motricité et la coordination 


Ensuite, la motricité libre contribue au développement moteur en permettant aux enfants de renforcer leurs muscles, d'améliorer leur coordination et de perfectionner leurs compétences motrices. En explorant librement leur environnement, ils apprennent à se déplacer de manière efficace et sûre tel de véritable équilibriste. D'ailleurs, faire de l'exercice activement et de manière spontanée préserve une bonne santé physique et mentale.


Favorise l’exploration et la créativité 


Enfin, la motricité libre encourage l'exploration et la découverte. En leur donnant la liberté de bouger et d'interagir avec leur environnement, les enfants peuvent développer leur curiosité et leur créativité. Cela peut également les aider à développer des compétences cognitives telles que la résolution de problèmes et la prise de décision.

Motricité des bébés

Les effets à long terme de la motricité libre 

La motricité libre chez les enfants offre des avantages qui se manifestent non seulement dans leur développement précoce, mais aussi dans leur vie adulte. Selon la psychanalyste Catherine Bergeret-Amselek, experte dans ce domaine, les premières années de développement moteur sont cruciales pour le bien-être futur de l'individu. En permettant à un bébé d'être libre dans ses mouvements, on favorise la construction d'une relation saine avec son corps et avec les autres. Cette capacité à être bien dans son corps et à se connecter aux autres aura des répercussions positives à l'âge adulte.


Les enfants qui ont bénéficié de la motricité libre seront plus enclins à s'éloigner de leurs parents et à développer leur autonomie avec confiance. En leur permettant d'explorer leur environnement de manière sécurisée et guidée, on leur offre l'opportunité de développer pleinement leur sensorialité et d'explorer leur propre corps. Cette confiance en leur capacité à naviguer dans le monde se traduira par une meilleure implication dans la vie sociale et une plus grande facilité à surmonter les obstacles.


Par ailleurs, Bergeret-Amselek souligne que les expériences vécues pendant ces premières années peuvent laisser des traces durables chez les individus. Les blessures émotionnelles et les défis rencontrés dans l'enfance peuvent se manifester sous forme de blocages corporels et relationnels à l'âge adulte. Cependant, elle souligne également que ces premières années ne déterminent pas complètement le cours de la vie, laissant ainsi place à l'espoir et à la possibilité de guérison.


En somme, la motricité libre chez les enfants offre bien plus que des avantages immédiats de développement moteur. Elle contribue à forger des fondations solides pour une vie adulte épanouie et confiante, en favorisant l'exploration, la confiance en soi et les relations sociales saines.

triangle de pikler

D’ou provient le concept de la motricité libre ? 

Le concept de la motricité libre trouve ses racines dans le travail révolutionnaire du docteur Emmi Pikler, pédiatre hongroise, et son approche de l'éducation des tout-petits à la pouponnière de l'Institut Lóczy à Budapest. Dans les années 1940, Emmi Pikler et son équipe ont développé une méthode novatrice basée sur le respect du rythme naturel de développement de chaque enfant.

À l'Institut Lóczy, les bébés étaient placés dans des lits bas, sans barrières, où ils pouvaient se déplacer librement et explorer leur environnement à leur propre rythme. Les soignants encourageaient les enfants à développer leur autonomie en leur permettant de s'habiller, de se déshabiller et de se déplacer seuls, tout en restant attentifs à leurs besoins et en leur offrant un regard bienveillant et soutien affectif constant.


Emmi Pikler croyait fermement en la capacité innée des bébés à s'autoréguler sur le plan émotionnel, cognitif et moteur, et surtout à apprendre par eux-mêmes. Son approche mettait l'accent sur le respect de l'individualité de chaque enfant, en évitant les interventions excessives et en favorisant un environnement sûr et stimulant où les enfants pouvaient explorer en toute confiance.


L'héritage de l'Institut Lóczy et des principes de la motricité libre continue d'influencer les pratiques éducatives et parentales à travers le monde, mettant en lumière l'importance de l'autonomie, du respect et de la confiance dans le développement sain et harmonieux de l'enfant.

Comment encourager la motricité libre ?

Dans cette approche, les bébés sont souvent placés sur des surfaces sûres et confortables, comme un tapis ou un matelas au sol, où ils sont libres de ramper, de rouler, de s'asseoir, de se tenir debout et de marcher à leur rythme. Attention, Les adultes doivent malgré tout jouer un rôle de soutien en observant attentivement les enfants, en leur offrant un environnement stimulant et en étant là pour les encourager et les soutenir lorsqu'ils en ont besoin, mais sans intervenir constamment dans leurs activités.

Pour en savoir plus : Comment développer la motricité de mon enfant ?

  • 1. Créez un environnement sécurisé : Assurez-vous que l'espace dans lequel l'enfant évolue est sûr et adapté à son âge. Éliminez les dangers potentiels et fournissez des équipements de sécurité appropriés. Là encore, on rejoint la pédagogie Montessori dans laquelle l’environnement est pensé en amont en fonction du développement psychomoteur de l’enfant.

  • 2. Offrez des choix : Proposez à l'enfant une variété de jouets et d'objets adaptés à son âge et à son stade de développement, lui permettant ainsi de choisir ce qui l'intéresse et l'encourage à explorer.

  • 3. Encouragez l'exploration : Permettez à l'enfant d'explorer librement son environnement sans intervention constante. Évitez de trop diriger ses mouvements ou de le placer dans des positions spécifiques.

  • 4. Offrez un soutien minimal : Lorsque l'enfant essaie de se déplacer ou de se tenir debout, offrez-lui un soutien minimal pour l'aider à développer son équilibre et sa motricité fine. Évitez de le tenir constamment ou de lui fournir un soutien excessif.

  • 5. Valorisez les progrès : Encouragez et félicitez l'enfant pour ses efforts et ses réalisations, même les plus petits. Cela renforce sa confiance en lui et l'encourage à continuer d'explorer et de développer ses compétences motrices.

  • 6. Limitez le temps passé dans les dispositifs restrictifs : Réduisez autant que possible le temps que l'enfant passe dans des dispositifs comme les chaises hautes, les poussettes ou les parcs. Laissez-le plutôt explorer librement son environnement.

  • 7. Soyez patient : Chaque enfant se développe à son propre rythme, donc soyez patient et encourageant. Évitez de comparer les progrès de l'enfant à ceux des autres et respectez son individualité. 

En encourageant la motricité libre, vous donnez à l'enfant l'occasion de développer ses compétences motrices de manière naturelle et autonome, ce qui est essentiel pour son développement global.

motricité de l

Quels équipements privilégier à la maison ?

Le Triangle de Pikler


Alors, un triangle oui, mais qu’a t-il de si spécial ?


Eh bien, imaginez ceci : vous avez un triangle, une structure simple mais solide, avec quelques barres horizontales dessus. Maintenant, ajoutez-y une pincée de liberté et de créativité. Voilà ! Vous obtenez le triangle de Pikler, l'outil parfait pour laisser les enfants se débrouiller par eux-mêmes, grimper, se balancer, et découvrir leur propre équilibre et coordination, le tout dans un environnement sûr et stimulant.

Des vêtements adaptés


Pour encourager la motricité libre chez les enfants, il est essentiel de choisir des vêtements adaptés qui permettent une liberté de mouvement optimale. Optez pour des vêtements amples et confortables qui ne restreignent pas les mouvements, comme des pantalons élastiques et des hauts qui ne serrent pas au niveau des bras ou du torse. Assurez-vous également d'éviter les vêtements avec des éléments qui pourraient gêner les mouvements, tels que des boutons ou des lacets serrés.


Pendant certaines étapes du développement, comme la période où votre enfant monte et descend les escaliers ou celle du quatre-pattes, évitez les vêtements qui pourraient entraver ses mouvements, comme les jupes. De même, privilégiez de laisser vos enfants avec les avant-bras et les pieds nus autant que possible, surtout lors des premiers déplacements, afin de favoriser une bonne accroche au sol et de soutenir leur motricité.

Un tapis d’éveil !


Le tapis d'éveil est un élément essentiel dans le développement des nourrissons et des tout-petits. Il offre un espace dédié, sécurisé et stimulant où les enfants peuvent explorer, jouer et développer leurs compétences motrices, sensorielles et cognitives. 


Grâce à ses textures variées, ses couleurs vives et ses jouets suspendus, le tapis d'éveil encourage l'exploration sensorielle et stimule l'intérêt des enfants pour leur environnement. De plus, en offrant un soutien moelleux lors des premiers déplacements, comme le ramper et le rouler, il réduit les risques de blessures tout en favorisant le développement de la confiance en soi et de l'autonomie. 

Le bain libre :


Le bain libre est une pratique où bébé est placé sur le dos, dans une faible quantité d'eau, sans aucun accessoire. Cette approche lui permet de découvrir le monde aquatique en toute liberté, lui donnant l'opportunité d'explorer ses mouvements, de jouer avec ses pieds et ses mains, et de ressentir les mouvements de l'eau autour de lui. En étant libre de ses gestes et de ses explorations, bébé apprend rapidement à barboter et à maîtriser ses mouvements dans l'eau, favorisant ainsi son autonomie et sa confiance en lui-même.

motricité-spontanée-bébé

Conclusion

En conclusion, la motricité libre et spontanée offre bien plus qu'une simple approche du développement de l'enfant. C'est un mode de vie qui valorise l'autonomie, la confiance en soi et une bonne aisance corporelle. En encourageant les enfants à explorer leur environnement à leur propre rythme, sans intervention excessive des adultes, la motricité libre favorise un développement moteur sain et une relation positive avec le mouvement et les gestes tout au long de la vie.


Les avantages à long terme de la motricité libre sont nombreux, comme le souligne l'experte Catherine Bergeret-Amselek. En permettant aux enfants de développer une confiance en eux-mêmes et en leur capacité à naviguer dans le monde dès le plus jeune âge, cette approche les prépare à surmonter les obstacles et à s'engager pleinement dans la vie sociale.


Pour encourager la motricité libre chez les enfants, il est essentiel de créer un environnement sûr et stimulant, de leur offrir des choix et des opportunités d'exploration, et de leur fournir un soutien minimal mais attentionné. Investir dans des équipements adaptés, comme le tapis d'éveil et le triangle de Pikler, et choisir des vêtements qui permettent une liberté de mouvement optimale, sont des moyens efficaces de soutenir le développement de la motricité libre et d'offrir aux enfants les meilleures chances de grandir et de s'épanouir pleinement

"Il est essentiel que l'enfant se découvre autant que possible. Si nous l'aidons à résoudre tous ses problèmes, nous lui volons le plus important : son développement mental."

Emmi Pikler